Le M'Goun par la vallée heureuse des Aït Bouguemez

Témoignage.


  Mohamed mérite toute la confiance des voyageurs : son expérience et sa bienveillance nous font découvrir sa région et son pays de façon authentique et respectueuse.

   Le Haut Atlas


Le 20 août 2014 vers 24h, Mohamed est venu nous chercher à l'aéroport et nous a conduits à Marrakech où il avait réservé une chambre à l'hôtel Tazi qui est situé dans le centre.
Le temps de déposer nos affaires et hop il nous guide dans les rues animées. Nous nous arrêtons pour déguster un excellent Durum et faisons connaissance.
Notre nuit est courte car le réveil sonne à 7h30.

Ce 21 août est un jour de transfert. Un taxi nous attend. Nous nous dirigeons vers le Haut-Atlas, 250 km parcourus en 6h. En chemin, Mohamed s'arrête dans des marchés pour faire les provisions pour notre randonnée.  Le village où nous logerons s'appelle Iskatafen. C'est là que se trouve la maison de Mohamed. Il nous a réservé une chambre et son accueil est chaleureux.

Le 22 août, debout à 7h. Il fait déjà chaud. Après un bon petit déjeuner, nous rangeons nos dernières affaires et c'est le grand départ. Mohamed a affrété 3 mules pour porter les tentes, provisions, matériel de cuisine, matelas et nos sacs à dos. En effet, nous ne portons que les petits sacs de la journée. Nous serons donc accompagnés de Hussain, le cuisinier, de Ayub et Abdelkader les muletiers.

Nous longeons la vallée des Aït Bouguemez, puis nous obliquons vers Assif Arous. Comme il fait très chaud nous nous arrêtons à la sortie d'un village, à l'ombre, près d'un ruisseau et le cuisinier nous prépare un plat chaud, bien sûr arrosé de thé à la menthe. Une petite sieste s’impose, ainsi nous sommes en forme pour grimper vers notre premier bivouac.

Le 23 août, nous marchons dans l'Arous et passons le col Arroy (3760m).
Nous pique-niquons au sommet et redescendons dans la vallée de Tarkedit où nous bivouaquons.

Le 24 août, debout à 5h, car nous allons nous attaquer au mont M’Goun (4071m).
Nous gravissons lentement mais sûrement les sentiers. Mohamed insuffle le rythme.
Vers 11h nous sommes au sommet.
Quelle fierté !

Après un petit piquenique, nous redescendons dans la vallée d'Oulilimt. Les sentiers traversent d'abord des pierriers puis redeviennent plus praticables.
Nous plantons les tentes le long d'une rivière asséchée, mais près d'un petit point d'eau.

Le 25 août, nous marchons dans la vallée d Oulilimt et bivouaquons près d'un ruisseau, à Ait Aflafal. Le cuisinier achète des œufs et du pain frais aux bergers qui vivent à cet endroit.

Le 26 août, nous nous dirigeons vers Tighremt n’Ait Ahmed, 2235m, puis passons le col de Tizi n’Ait Imi (2905m) où nous rencontrons un troupeau de dromadaires.

Nous redescendons vers Tabant, passons Imelghas et finalement débouchons à Iskatafen, chez Mohamed. Nous sommes gâtés, le cuisinier nous prépare un poulet frites !!

Le 27 août, nous allons dans la vallée Ansous et grimpons sur notre dernier sommet, le Tizi n’Ait Ourit (2606m). Au sommet, Hussain nous fait une petite surprise: des brochettes au feu de bois.
Après ce bon repas, nous redescendons dans la vallée.

Le 28 août, journée transfert vers Marrakech. En route, nous nous arrêtons pour voir un marché local. L'après-midi nous visitons Marrakech et achetons quelques souvenirs.

Le 29 août, retour en Belgique.

Ce fut un magnifique voyage.